C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut se taire

Dérision - Tranche de vie - Humour

jeudi 2 juillet 2015

ON RESPIRE

La Pluie

Par les deux fenêtres qui sont en face de moi, les deux fenêtres qui sont à ma gauche, et les deux fenêtres qui sont à ma droite, je vois, j’entends d’une oreille et de l’autre tomber immensément la pluie. Je pense qu’il est un quart d’heure après midi : autour de moi, tout est lumière et eau. Je porte ma plume à l’encrier, et jouissant de la sécurité de mon emprisonnement, intérieur, aquatique, tel qu’un insecte dans le milieu d’une bulle d’air, j’écris ce poème.
Ce n’est point de la bruine qui tombe, ce n’est point une pluie languissante et douteuse. La nue attrape de près la terre et descend sur elle serré et bourru, d’une attaque puissante et profonde. Qu’il fait frais, grenouilles, à oublier, dans l’épaisseur de l’herbe mouillée, la mare ! Il n’est pas à craindre que la pluie cesse ; cela est copieux, cela est satisfaisant. Altéré, mes frères, à qui cette très merveilleuse rasade ne suffirait pas. La terre a disparu, la maison baigne, les arbres submergés ruissellent, le fleuve lui-même qui termine mon horizon comme une mer paraît noyé. Le temps ne me dure pas, et, tendant l’ouïe, non pas au déclenchement d’aucune heure, je médite le ton innombrable et neutre du psaume.
Cependant la pluie vers la fin du jour s’interrompt, et tandis que la nue accumulée prépare un plus sombre assaut, telle qu’Iris du sommet du ciel fondait tout droit au cœur des batailles, une noire araignée s’arrête, la tête en bas et suspendue par le derrière au milieu de la fenêtre que j’ai ouverte sur les feuillages et le Nord couleur de brou. Il ne fait plus clair, voici qu’il faut allumer. Je fais aux tempêtes la libation de cette goutte d’encre.

Paul Claudel

 

Moi, mon talent se limite à dire :

Chouette il pleut ! Enfin un peu de répit ! Enfin peut-être une bonne nuit !

 

Posté par Mamanorglerin à 09:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Bravo Claudel !

    Pour un peu, je t'envie
    Ici c'est 30° à l'intérieur avec séchage de serviettes mouillées et ventilateur, sinon on se pâme !... et le vent du Sud brûlant en prime (qui emporte le parasol du balcon) Seul répit : à 4h du matin quand on ne dort pas.
    ... mais bon ! c'est l'été !

    Posté par santoline, jeudi 2 juillet 2015 à 10:08
  • Des nuits difficiles, même en Bretagne, mais ça y est chez nous la fraîcheur est de retour parce qu'il a plu et on était fier de dire que la pluie arrivait encore de l'ouest parce que nous avions encore laisser les fenêtres ouvertes !

    Posté par Mado, jeudi 2 juillet 2015 à 13:38
  • 2 fois en 2 jours est-ce un effet du soleil !
    On chauffe nous aussi et les nuits sont difficiles. Maintenant on est en été, quoi d'étonnant à voir le soleil chauffer. Et puis j'adore la chaleur donc cela ne me dérange pas trop, par contre j'aimerais mieux ne pas avoir à prendre ma voiture pour aller bosser !

    Posté par nana, vendredi 3 juillet 2015 à 08:34
  • Santo : oui tu as raison c'est l'été donc arrêtons de râler après le soleil et la chaleur... ceci dit je suis bretonne, et le vent du large me manque, tu sais celui qui rafraîchi l'air et fait baisser les températures quand sur le reste de la France il fait 30° .......................................et ok celui aussi qui laisse rentrer la pluie. Mais bon, j'aime bien le crachin moi !
    Mado : laisse les fenêtres ouvertes s'te plait
    nana : oui t'as vu je me suis lâchée

    Posté par Fabienne, mercredi 8 juillet 2015 à 08:55

Poster un commentaire